PEINDRE LA MACEDOINE

Parvin Hatam est d’origine iranienne. Elle vit en France, en Savoie, mais par le fait des rencontres, des expositions de peintures, elle a pour la Macédoine en général et Ohrid en particulier, un profond amour. « Depuis ma première visite en Macédoine et bien évidemment ma rencontre avec son merveilleux peuple, j’étais tellement enchantée et émue que j’ai souhaité peindre la Macédoine en hommage pour eux. J’ai eu l’impression qu’une porte illuminait mon coeur et réjouissait mon âme. » … « Lorsque je suis venue pour la première fois à Ohrid, j’ai ressenti une sensation spirituelle très profonde, à tel point que j’ai versé des larmes de joie… C’est à ce moment que j’ai créé mon tableau « Ohrid in my heart ». Ohrid dégage le parfum de la vie et de l’amour ; là où il y a l’amour, le bonheur existe. »
Parvin Hatam est intarissable sur cette ville… On aurait aussi pu parler de son lac exceptionnel qui, à n’importe quelle saison, éclairé par le soleil, donne l’impression d’être une mer immense à la couleur bleue intense et transparente à la fois, mais Parvin préfère n’en ressentir que le parfum de la spiritualité. « Oh! Ohrid je suis dans l’obscurité, tu es ma lumière. Oh! perle inestimable des Balkans mon coeur est enflammé par la chaleur de ta spiritualité. En ta présence je ressens la vie comme un chemin de lumière. Tu donne la fraicheur et la tendresse d’une fleur à mon coeur, tu es la ville de mes rêves. »

Extrait de l’article paru dans L’Essor Savoyard, le 30 Juillet 1999. Gérard VINCENT